Maison et travaux n°100 – Eugénie Brodée

Bonjour à tous,

Cela fait quelques mois que je n’ai pas pris le temps d’écrire un article par ici. J’ai des tas de superbes excuses au fond de mon tiroir : les enfants, les nuits écourtées, le temps qui file, les vacances, de chouettes projets créatifs encore secrets en préparation… et mon corps post-partum !

On ne va pas de mentir, la grossesse, l’accouchement et l’allaitement nous en font voir de toutes les couleurs au niveau des changements de morphologie. Je suis partagée entre l’acceptation, la patience, mais aussi la frustration et l’agacement : vêtements dans lesquels je ne rentre pas, projets de couture limités par les contraintes liées à l’allaitement, ajustements pour forte poitrine qu’il faudrait faire… Mais le plus dur dans tout ça, c’est certainement de me voir en photo !

Comme j’ai quand même cousu de chouettes vêtements pour cette période, et que nous avons pris le temps de faire des photos, je me lance avec cette séance qui date de début juillet. Ce jour là, il y avait du vent sur les falaises du pays de Caux…

Le patron – La robe Eugénie d’Atelier Scämmit, 9€ en PDF

Si vous suivez ce blog régulièrement, vous avez déjà vu ce patron décliné à toutes les sauces : en double-gaze version blouse ici, et robe , en coton blanc, ou encore en rideau vintage.

Aujourd’hui, c’est parfum jersey et broderie pour Eugénie ! Dans la liste de mes envies pour cette année, je m’étais fixé pour objectif de créer un vêtement combinant couture et broderie. Cette robe est mon premier projet de ce type, mais pas le dernier, vous le verrez !

Côté couture, la petite difficulté de ce projet résidait dans l’adaptation du patron à un tissu maille. Voici les modifications que j’ai faites :

  • J’ai choisi une taille en dessous de celle que j’aurais coupée pour un tissu en chaine et trame. Ici donc, un 36 au lieu d’un 38.
  • Pour le décolleté, j’ai supprimé le biais et utilisé à la place une bande d’encolure. Pour calculer sa longueur, j’ai utilisé les précieux conseils et la méthode de calcul du livre Coudre le stretch de Marie Poisson.
  • J’ai un peu diminué la largeur du buste sur les côtés.
  • J’ai tout cousu à la surjeteuse et à la machine à coudre, avec des points adaptés au jersey.

Et c’est tout ! J’ajoute tout de même ici en pense-bête les choses que j’aurais dû faire pour améliorer encore la qualité du projet :

  • Froncer les têtes de manche correctement
  • Froncer la jupe avec de la laminette pour une meilleure tenue
  • Elargir des ourlets pour éviter qu’ils ne rebiquent

Le tissu

Pour ce projet, j’ai utilisé un jersey piqué en coton de chez Mondial tissu. Je l’avais acheté en fin de soldes pour un prix très intéressant il y a un an.

C’est une matière très agréable. Sa stabilité rend son utilisation possible pour le patron Eugénie. Je vous déconseille en revanche d’utiliser un jersey trop fin ou un jersey de viscose !

Dans les chutes, j’ai aussi cousu un haut de pyjama que vous pouvez apercevoir ici. J’ai encore un coupon de deux mètres en blanc qui attend son heure…

La broderie

Voici les étapes que j’ai suivies pour broder l’encolure :

  • Avant de commencer, j’avais préparé mon projet en dessinant les motifs sur des feuilles de papier coupées aux dimensions de l’encolure.
  • J’ai ensuite décalqué les dessins sur du solufix.
  • En parallèle, j’ai tracé les pièces de l’encolure sur mon tissu, et découpé les différentes parties en laissant du tissu autour pour pouvoir positionner mon cercle à broder.
  • J’ai collé le solufix sur le tissu, et en avant !

Toutes les fleurs et motifs de feuilles que vous voyez ont été dessinés à partir du livre La petite fabrique de broderie dont je me sers très régulièrement. J’ai ajouté des petites touches de doré ici là et utilisé plusieurs couleurs : du blanc, deux types de vert, du bleu.

J’ai beaucoup porté cette robe à la fin de la grossesse, juste après mon accouchement et pendant les deux mois qui ont suivi. Je me souviens même l’avoir mise à la maternité ! Elle est très confortable et rend l’allaitement facile. Je ne l’avais pas prise dans ma valise des vacances et ne l’ai pas re-portée depuis. Je pense qu’elle va aller rejoindre la caisse des vêtements de maternité, et que je serai très contente de la retrouver pour une prochaine grossesse.

Côté broderie, je trouve le résultat mignon et printanier. Cependant, je crois que je privilégierai à l’avenir des formes plus graphiques ou plus géométriques sur ce genre d’encolure !

Très belle semaine et à bientôt !

You may also like

One thought on “Maison et travaux n°100 – Eugénie Brodée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *