Maison et travaux n°99 – La robe tout terrain

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous présente la cousette la plus portée de ma grossesse : une robe toute simple en maille que j’ai mise par tous les temps et pour toutes sortes d’occasions. Elle s’adapte aussi bien aux salles de classe qu’aux sorties du mercredi, ou aux weekends en bord de mer…

Le patron – Le Mandy boat Tee  de Tessuti fabrics, gratuit en PDF

Ce modèle est proposé gratuitement par Tessuti, youpi ! Pendant quelques années, il a circulé en taille unique, puis la marque australienne a sorti une version gradée dans 4 tailles il y a quelques mois. C’est ce qui m’a décidée à sauter le pas ! C’est un modèle simple et efficace, très facile et rapide à réaliser à la surjeteuse comme à la machine à coudre.

J’ai réalisé plusieurs versions de ce patron pour des t-shirts de pyjama et des chemises de nuit, et pourtant, c’est un modèle qui n’a pas encore fait d’apparition sur ce blog !

Pour cette version de grossesse, j’avais fait une toile dans un jersey de coton, mais je n’ai jamais pris le temps de lui faire un vrai ourlet et je l’ai donc moins portée… Je suis partie de la taille 2 au niveau des épaules et de la poitrine. Habituellement, je couds plutôt la taille 1, mais il faut vraiment prendre votre décision en fonction de l’élasticité de votre tissu et du rendu souhaité. J’ai simplement rallongé et évasé les pièces pour en faire une robe, avec un ourlet légèrement incurvé.

Il m’a fallu environ 1m30 de tissu pour ce projet.

Le tissu

J’ai acheté ce jersey milano à fleurs au CSF sur le stand de Cousette. Il ne semble plus disponible chez eux, on le trouve encore chez Un chat sur un fil dans plusieurs couleurs.

C’est un mélange de viscose et polyester qui ne correspond pas du tout à ce que j’ai l’habitude d’acheter et de coudre : je me tiens éloignée autant que possible des tissus à base de pétrole, à la fois pour des raisons d’impact environnemental, et de confort : je ne les trouve pas assez respirants. J’ai fait une exception pour cette robe : portée tout hiver, elle ne m’a pas tenu trop chaud. Par ailleurs, ce tissu a le grand avantage de ne pas nécessiter de repassage et je savais que cette robe de maternité serait portée sur un temps court. Elle devrait rejoindre la “caisse des vêtements de grossesse” que nous partageons avec ma soeur dans les prochaines semaines !

J’ai porté et lavé la robe au moins une fois par semaine depuis qu’elle est terminée. Le tissu a très légèrement bouloché et blanchi. Rien de grave. C’est aussi ce à quoi on peut s’attendre avec ce type de fibre !

Dans les jours prochains, je vais essayer de faire un récapitulatif des patrons les plus utilisés et portés ces derniers mois, mais aussi des expériences ratées ! Cela fait déjà quelques semaines que je me suis mise à la couture pour “l’après” : après accouchement, qui je l’espère rimera avec après confinement, allaitement, printemps… Affaire à suivre !

Belle semaine et à bientôt !

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *