Maison et travaux n°62 – La sibérienne

Bonjour à tous,

Cet été, j’ai lu l’Archipel d’une autre vie. Si vous suivez ce blog depuis longtemps, vous savez peut-être qu’Andreï Makine est un auteur que j’aime beaucoup : j’en parlais ici. Le nouveau roman de l’académicien n’a pas supplanté dans mon esprit son Testament français, mais il en est resté quelque chose au fond de moi.

Un petit morceau de l’univers de ce livre s’est donc transformé en projet de couture : steppe sibérienne, animaux sauvages, folles poursuites dans les bois… C’est ce que j’image en regardant ce joli tissu !

La muse au placard - robe sibérienne

Capture d’écran 2015-10-21 à 10.32.13Les patrons : La Robe Zélie des Fusettes – 6,95€ en patron PDF ET la Robe Seda de Pauline Alice – 14€ en patron pochette ou 8€ en PDF.

Lorsque j’ai cousu ma première Zélie, je pensais ne plus jamais réutiliser ce modèle… Et je vous présente aujourd’hui ma 5ème version !

Pour cette robe, j’ai utilisé un mélange de patrons qui a fait ses preuves en version grossesse : le haut est celui de la robe Zélie, resserré à la taille, sans col ni goutte d’eau. Le bas est la jupe de la robe Seda de Pauline Alice, elle aussi transformée : j’ai supprimé des fronces et du volume ! J’aime son côté dansant, plus proche de la jupe cercle que du rectangle froncé. Je pense aussi que c’est une coupe qui met mieux ma silhouette en valeur.

La muse au placard - robe sibérienne 3

La robe est en 40 mais j’aurais pu utiliser la taille du dessous… Je déteste recopier les patrons et ajouter les marges de couture, alors tant pis !

Je la porte toujours avec une ceinture : autrement, c’est effet parachute assuré.

La muse au placard - robe sibérienne 4

Capture d’écran 2015-10-21 à 10.32.13 Le tissu et les fournitures :

J’ai utilisé un velours de coton fin et souple de chez Sacrés coupons, commandé sur leur site internet ! Je crois qu’il n’est plus en stock, vous pourrez trouver des tissus du même style ici.

J’aime coudre un motif de temps en temps, surtout sous forme de blouse ou de robe : en choisissant bien la gamme de couleurs, je sais qu’il sera facile à assortir. Ici, j’ai apprécié l’esprit nature et la présence d’un mélange de couleurs neutres : du gris, du marron, du blanc cassé, le vert des arbres…

La muse au placard - robe sibérienne 2

Ce tissu a les avantages et les inconvénients du coton : il respire, ce qui est parfait pour mes longs trajets à pieds, à l’assaut des collines niçoises, mais il se froisse aussi !La muse au placard - robe sibérienne 5La muse au placard - robe sibérienne 1

Je porte cette robe avec plaisir : elle s’assortit avec mes bottes plates pour former une tenue confortable !

Elle est aussi là pour incarner l’automne : les températures et la végétation niçoise pourraient faire penser que l’été est encore là. Je sais que beaucoup rêvent de soleil, mais j’aime observer la lumière qui change, les feuilles qui tombent, la nature qui se colore… Et j’aime rentrer avec les joues fraiches après une bonne promenade en forêt ou dans la campagne ! Pour cela, il faudra probablement attendre les vacances de Noël.

Très bonne semaine et à bientôt !

3 thoughts on “Maison et travaux n°62 – La sibérienne

Répondre à Sophie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>