Je couds ma garde-robe capsule 2017 – 1er mois : en route Yvonne !

Bonjour à tous,

Janvier était le premier mois du défi « Garde robe capsule 2017 » et je suis déjà en retard pour la publication de mon article ! Pourtant cette pièce était terminée la première semaine de janvier. Nous avons pris du retard pour la séance photo, et plusieurs imprévus de jeune maman m’ont empêchée de terminer à temps…

Je vous présente donc enfin le vêtement que j’ai cousu pour la catégorie « Hauts en jersey » ! Il s’agit du top à bretelles « Yvonne » du livre Coudre le stretch de Marie Poisson.

Garde-robe capsule 2017 - Mois 1 - En route Yvonne

bar Pourquoi avoir choisi ce modèle ?

Comme cette cousette s’insère dans mon projet de garde-robe capsule, j’ai ajouté cette catégorie pour vous parler un peu de mes choix !

Lorsque vient l’automne, je mets toujours un peu de temps à m’adapter à la chute des températures et je passe quelques semaines avec des hauts un peu trop légers. Au printemps, je me déshabille toujours trop vite et finis souvent enrhumée. Pour corriger un peu le tir, j’essaie de mettre un débardeur sous mes blouses. J’en ai deux dans ma garde-robe : un en matière synthétique, peu agréable à porter, et l’autre en coton petit bateau, trop court et dans un tissu peu élastique.

Je me suis donc donné pour projet de coudre un débardeur qui soit enfin à la bonne longueur, dans la bonne matière et avec le bon taux d’élasticité !

20170129_0044 (1)

bar Le patron : le top à bretelles Yvonne du lire Coudre le stretch – 24,95 

Le livre de Marie Poisson est construit autour du principe des variations : de nombreuses options sont proposées pour chaque patron. J’ai choisi ici la version débardeur, longue et bretelles droites. La planche à patron n’est pas trop compliquée à décalquer et les marges de couture sont comprises, youpi !

Le montage des bretelles n’est pas évident la première fois. Comme je n’étais pas satisfaite, j’ai dû découdre certaines parties, et je peux vous dire que découd-vite et point-éclair font mauvais ménage ! J’aurais d’ailleurs mieux fait d’utiliser mon aiguille double.

L’envers de mon ouvrage n’est pas très propre, je ferai mieux la prochaine fois et Petit Bateau pourra aller se rhabiller…

20170129_0052 (1)

bar Choix de taille et modifications :

Marie Poisson nous donne les mesures du vêtement fini, à partir desquelles il faut choisir sa taille. Je trouve que l’exercice n’est pas évident avec du jersey ! J’ai utilisé les mesures d’un t-shirt, choisi une taille 40 et le résultat est un peu lâche : le 38 aurait suffi avec ce tissu.

Depuis, j’ai cousu deux autres versions dans un jersey un peu moins extensible : un débardeur avec des bretelles un peu plus fines, et une nuisette avec un peu de dentelle, dont je vous reparlerai.

Sur la deuxième version du débardeur, j’ai légèrement modifié la courbe de hanche en retirant 0,5cm de chaque côté sur chaque pièce. J’ai aussi remarqué qu’il baillait légèrement sous les bras maintenant que j’ai arrêté l’allaitement. La prochaine fois, il faudra donc que je réduise la largeur à cet endroit ! En revanche, j’ai fait toutes mes surpiqûres à l’aiguille double, et c’est plus propre !

bar Le tissu et les fournitures :

J’ai utilisé un très beau jersey blanc ajouré de chez France Duvall Stalla. À mon sens, il est parfait pour ce genre de pièce : une bonne élasticité et une composition 100 pour-cent coton !

20170129_0063

En conclusion, je suis très contente de m’être enfin cousu ce débardeur. C’est un bon patron qui m’a donné envie de m’attaquer petit à petit aux basiques de ma garde-robe à remplacer. Je n’ai plus envie de me contenter de versions du commerce mal coupées !

Le 1er défi de 2017 est donc réussi, encore merci Clotilde pour cette excellente initiative !

Bonne semaine et à bientôt,

Pauline.

Articles similaires

6 thoughts on “Je couds ma garde-robe capsule 2017 – 1er mois : en route Yvonne !

  1. C’est une excellente idée, j’ai acquis ce livre mais je n’ai toujours pas osé m’attaquer aux realisations (il y a tellement de variations que je ne sais par où commencer!). On n’a jamais trop de basiques, mais ce sont souvent les projets plus « fantaisie » qui sont en haut de la to-do list….
    J’aime bien les jersey avec un oeu d’élasthanne, j’ai l’impression qu’ils gardent mieux leur forme (mais c’est peut être psychologique…)

    0
  2. Tes photos comme ton débardeur sont très jolis ! Les basiques ne sont pas forcément ce qu’on a envie de coudre le plus, mais on les porte beaucoup ! tu vas donc bien profiter de cette jolie cousette. On dirait un débardeur Petit Bateau, c’est presque à s’y méprendre…
    Bravo ! :-)

    0

Répondre à Gaiounette à roulettes Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>